Avalanche : ne pas oublier le manteau neigeux dans les coupes de champagne en cette fin d'année.

ORTOVOX - (c)Heckmair

ORTOVOX - (c)Heckmair

Une situation délicate en vue dans les Alpes du Nord

A un jour de la période festive des fêtes de fin d'année, qui signifie pour beaucoup une période de détente entre famille et amis, il nous est paru important chez Alizes Montagne de faire un rapide topo sur une situation d'enneigement à la fois pauvre, mais qui va être particulièrement délicate en ce qui concerne le risque d'avalanche.

En effet, contrairement à une pensée massivement répandue, l'augmentation de l'épaisseur du manteau neigeux n'est pas synonyme d'augmentation du risque d'avalanche, et il peut arriver que ce soit l'exact contraire.

Petit rappel, le risque d'avalanche dépend de 4 facteurs :

C'est la conjugaison de ces différents facteurs, de manière favorable, ou défavorable qui va conduire à l'augmentation ou à la diminution du risque d'avalanche.

Si on s'intéresse à la situation actuelle qui est globalement identique du N du col du Lautaret en allant jusqu'aux rives françaises du lac Léman, nous avons un manteau neigeux très faible, parfois et souvent complètement inexistant en face S, mais continu bien que peu épais en orientation nord. L'anticyclone bloqué sur nos régions depuis plus d'un mois à permis un phénomène d'inversion thermique, qui a rendu les versants ensoleillés chauds, mais qui a conservé bien au froid les versants N.

Cette somme : manteau neigeux fin + températures froides voire très froides à un résultat à court terme néfaste pour la suite de la saison en matière d'avalanche. En effet, sous l'action d'un phénomène de gradient (différence de température entre la base du manteau neigeux et la surface de celui-ci), la neige encore existante va petit à petit évoluer vers une forme qui va lui assurer de moins en moins de cohésion avec la future couche, soit en face plane, soit vers le fameux gobelet. Ceux qui veulent creuser peuvent aller consulter l'article de l'anena très bien fait à ce sujet ici .

Plus concret encore, Henry Schniewind, notre irrésistible pape anglo-saxon basé à Val d'Isère à fait une vidéo explicative très claire qu'il a publié sur la page facebook des célèbres " Henry avalanche talks", la voici:

Compte tenu de la situation météorologique très stable de ces dernières semaines , il va falloir partir du principe que cette couche de neige fragile se trouvera partout en versant N où il restait de la neige avant la nouvelle chute. On peut aussi aisément reconnaitre ce type de neige sans cohésion, car paradoxalement, c'est une neige idéale à skier, comme on peut le voir sur cette sortie récemment postée sur skitour, où l'auteur nous parle d'une face entière de gobelets : sortie au rochail.

Sauf à fondre complètement ce qui est peu probable, cette couche fragile fera parler d'elle dès les futures chutes, et sera à prendre en considération dans les choix d'itinéraires tout au long de l'hiver. Il faudra se méfier ce début de saison, la frustration est grande chez beaucoup de passionnés de glisse, et pourtant le piège lui sera bien là, même une faible surcharge suffira à solliciter cette couche fragile comme l'explique Alain Duclos dans cette vidéo :

Après ces infos un peu alarmistes il faut se l'avouer, soyons rassurants: 95% des avalanches sont déclenchées par les victimes elle même. Ce qui veut dire que le facteur humain à une grande part de responsabilité .

Nous sommes tous capables de minimiser les risques en adoptant le bon comportement, à savoir: se former , se renseigner sur les conditions et être préparé.

A ce titre pour ceux ou celles qui auraient besoin d'un cadeau de noël en dernière minute voici une liste d'idée spéciale sécurité!

- idée 1 : un cours safety academy avec chamonix expérience

- idée 2 : un cours safety academy avec l'esf de serre-chevalier

- idée 3 : un avalanche rescue set zoom + ou 3+ qui inclus le safety guide book (liste des revendeurs ici)

- idée 4: une bonne pelle ortovox comme la pro alu3, si on trouve que la pelle actuelle ressemble à une pelle pour bac à sable...

- idée 5 : Le dernier livre d'Olivier Moret et Philippe descamps :

Enfin, si vous avez du mal à digérer vos excès divers et variés, n'hésitez pas à vous poser tranquillement avec votre tablette ou votre smartphone, et à consolider vos connaissances via le site safety academy lab d'ortovox .

Joyeux noël à toutes et à tous et bonnes fêtes!

L'équipe Alizés Montagne: Danièle, Lydie, Ingrid, Arnaud, Samira, Lydie, Fabrice, Dominique et Vincent.